Conception et réalisation Alain DEFONTAINE. Webmaster - Mentions légales |

Association de Tir Audengeoise

Agréé par la Fédération Française de Tir sous le numéro 02 33 005

Stand homologué par la FFTir sous le n°7133 en date du 8 décembre 2016

Agréé par la Direction Départementale de la Jeunesse et des Sports sous le numéro ET000669

Déclaration en Préfecture de Bordeaux sous le numéro 00894 le 13 février 1990

La Sécurité

La sécuri nous concerne tous.


Nous devons lappliquer dans le respect de lutilisation des règlements propres à chaque stand et à chaque discipline. Vous trouverez ci-après, ce qu'il convient de faire et de ne pas faire.

Cette liste n'est évidemment pas exhaustive.


1. LARME

Arme approvisionnée : c'est une arme qui contient des munitions.

Arme chargée : c'est une arme qui contient des munitions dans la chambre (ou le barillet).

Arme prête à tirer : c'est une arme dont toute action sur la queue de détente fait partir le coup.

Arme mise en sécurité ou désapprovisionnée :

C'est une arme dont on a :



Une arme doit TOUJOURS être considérée comme chargée et à ce titre ne doit JAMAIS être dirigée vers soi-même ou autrui.


2. LE TRANSPORT DE L'ARME

Entre le domicile et le stand :




3. L'ARRIVÉE AU PAS DE TIR

La mallette est apportée au pas de tir et l'arme nest sortie quà ce moment là. Une arme ne doit jamais être manipulée ni fermée brutalement. Avant d'utiliser une arme, s'assurer qu'elle est en bon état de fonctionnement. Les déplacements peuvent éventuellement être effectués avec larme désapprovisionnée, canon diri vers le haut ou vers le bas.


4. PENDANT LE TIR

Le canon de l'arme doit être, EN TOUTES CIRCONSTANCES, diri vers les cibles ou la butte de tir. Avant qu'un tireur, arbitre, responsable, ne se déplace en avant du pas de tir, les armes doivent être mises en sécurité.


Pendant qu'un tireur, arbitre, responsable, est en avant du pas de tir, il est interdit :

Il est obligatoire de porter un système de protection auditif pendant les tirs aux armes à feu.

Il est vivement recommandé ou obligatoire pour certaines disciplines de porter des protections oculaires pendant le tir.


5. EN CAS D’ARRET DU TIR

Lors d'une pause de courte durée au poste de tir, le tireur doit rester maître de son arme et respecter les règles de sécurité. En cas de dysfonctionnement, de contrôle ou de réparation, l'arme doit être mise en sécurité.


6. EN FIN DE TIR

L'arme doit être mise en sécuri avant son rangement.


7. AU DOMICILE

L'arme doit être mise en sécurité. Les armes et les munitions soumises à autorisation doivent être entreposées dans un coffre-fort ou une armoire forte. Les opérations de réparation et d'entretien doivent se faire dans un local adapté.